Comment est fixé le tarif du fret maritime en Afrique ?

La-tour-genoise.com » Administratif » Comment est fixé le tarif du fret maritime en Afrique ?

Le fret maritime concerne l’acheminement et le transport des matières premières. Il s’agit toutefois d’une définition très généraliste puisque plusieurs autres points sont pris en considération, notamment les tarifs du fret en question. Saviez-vous que les pays d’Afrique ont tendance à payer beaucoup plus ? Nous vous expliquons les causes à travers cet article. Bonne lecture !

Le fret maritime, c’est quoi ?

Avant de passer à la suite, nous allons commencer par vous présenter un peu plus en détail ce qu’est le fret maritime, même si vous devriez savoir à présent qu’il s’agit de tout ce qui est acheminement des matières premières sur une longue distance. Il peut s’agir de :

  • produits d’énergie ;
  • de métaux ;
  • ou encore de denrées alimentaires.

Nous citerons à titre d’exemple le pétrole et le gaz, le fer et le cuivre, ou encore le blé et le soja. Toutefois, cela peut concerner plusieurs autres marchandises qui sont ainsi transportées (par bateaux) depuis maintenant les années 60. C’est d’ailleurs l’un des points qui a permis le développement des flux maritimes ou encore l’influence sur la conception de navires toujours plus grands. L’acheminement des personnes et des produits via la mer concerne aussi la prise en charge du pré et du post-acheminement. Quant aux routes maritimes qui sont empruntées, elles suivent généralement un axe préalablement établi.

Fret maritime en Afrique

Si le coût des transports internationaux tourne aux alentours d’une moyenne de 9 % de la valeur des importants du pays, ce pourcentage est différent en Afrique. En effet, si les progrès de la science, de la technologie, ou encore de l’économie ont contribué à mettre au point des services de navires qui consomment moins d’énergie et ont permis également la diminution des coûts de transport, ces coûts demeurent plus élevés en Afrique avec un pourcentage de 11.4 %.

Sept points au total semblent en être la cause, notamment le fait que plusieurs pays d’Afrique sont des pays qui n’ont pas de littoral. Ils affichent ainsi un faible résultat selon les indicateurs mondiaux. Les charges d’exploitation sont généralement plus élevés en Afrique, même si elles demeurent les mêmes pour évidemment tous les exploitants. N’oubliez pas que si certains pays jouissent d’une position géographique leur permettant de profiter de certains axes maritimes (comme l’Égypte avec le canal de Suez ou autre), ce n’est pas le cas pour la majorité d’entre eux.

De plus, plusieurs pays africains disposent d’une taille de marché plutôt modeste, ainsi que le fait que les valeurs unitaires des différents biens ont tendance à s’avérer plus modestes dans les pays en cours de développement par rapport à d’autres en Amérique du Nord ou en Europe. Nous terminerons par deux points importants, à savoir l’insuffisance des infrastructures, ainsi que le déficit du commerce des marchandises.