Cuisinière à granulés : guide complet pour tout savoir

La-Tour-Genoise.com » Cuisine » Materiel de cuisine » Cuisinière à granulés : guide complet pour tout savoir

Déclinaison modernisée de la cuisinière à bois, la cuisinière à granulés fait beaucoup parler d’elle ces dernières années. Présentée par beaucoup comme l’alternative idéale aux cuisinières à gaz, elle promet son petit lot d’avantages, entre économies, écologie et multifonctionnalité.

Mais qu’en est-il vraiment ? Comment fonctionne ce type de cuisinières ? Est-ce un bon choix ? Les réponses dans ce guide.

Quels sont les principes de fonctionnement d’une cuisinière à granulés ?

Comme l’indique clairement son nom, une cuisinière à granulés est un appareil ménager destiné à assurer la cuisson des aliments grâce à la combustion de granulés de bois. Sa structure et son mode de fonctionnement sont donc légèrement différents de ceux d’une cuisinière électrique ou à gaz.

La structure d’une cuisinière à granulés

Dans sa structure, la cuisinière à granulés est très proche d’un autre appareil de la même famille : le poêle à granulés. On pourrait d’ailleurs affirmer, de façon sommaire, que ce type de cuisinière est un poêle à granulés auquel est ajouté le mécanisme nécessaire pour faire la cuisine.

Les principaux éléments qui la composent sont les suivants :

  • Une trémie ou boite de rangement : c’est ici que sont stockés les granulés (ou pellets) ;
  • Un système d’allumage ;
  • Un pot de combustion ;
  • Un ventilateur soufflant ;
  • Une plaque de cuisson ;
  • Un four.

Un fonctionnement simple et peu contraignant

Avant tout, il est important de s’assurer que la trémie contient suffisamment de granulés. Cette étape est primordiale, car sans granulés, pas de feu. Toutefois, ce n’est pas une opération qu’il est nécessaire de répéter avant chaque cuisson. En effet, une fois la boîte de rangement pleine, la cuisinière peut fonctionner un, voire plusieurs jours, avant un nouvel approvisionnement.

Depuis la trémie, les granulés sont acheminés de façon contrôlée et progressive vers le pot de combustion grâce au mécanisme d’une vis sans fin. Une fois les granulés dans le pot de combustion, le système d’allumage entre en jeu. Si ce dernier est automatique, vous n’aurez rien à faire. Avec un système manuel par contre, il faudra enflammer les granulés.

De son côté, le ventilateur permet de diffuser la chaleur produite par la combustion des granulés et de dissiper la fumée.

La plaque de cuisson et le four profitent, pour leur part, de la chaleur produite par le mécanisme pour cuire les aliments. La plaque est directement chauffée par la flamme ; l’intensité de la chaleur étant réglable en fonction de la position de l’ustensile sur la plaque. Plus la position sur la plaque est proche de la flamme, plus la chaleur est intense.

L’intensité de la chaleur du four dépend également de celle des flammes. Elle est automatiquement modérée par le mécanisme d’approvisionnement des pellets pour offrir des températures de cuisson dans la tranche de 120 à 150 °.

Des appareils multifonctionnels

Et ce n’est pas tout ! La chaleur produite par la combustion des granulés permet également de chauffer plusieurs pièces, voire toute la maison. Là aussi, la température de confort souhaitée est automatiquement maintenue, une fois celle-ci définie. Ce qui permet d’utiliser la cuisinière à granulés comme dispositif de chauffage intérieur. C’est notamment le cas pour les modèles à convection (air).

Certains modèles vont encore plus loin dans leur polyvalence. Il s’agit notamment des cuisinières à granulés hydro (eau). Grâce à l’échangeur de chaleur dont elles sont munies, elles assurent également la production d’eau chaude sanitaire, en plus de leurs autres prérogatives.

Lire aussi : Comparatif et guide d’achat des meilleures machines à mettre sous vide

 

cuisinère à granulés chauffage

Les avantages d’une cuisinière à granulés

Ce qui fait de la cuisinière à granulés un choix intéressant, c’est aussi bien la nature de son combustible, que son mode de fonctionnement intrinsèque.

L’utilisation des granulés : une solution très bénéfique

Encore appelés pellets, les granulés de bois sont fabriqués à partir de sciures et de copeaux de bois. Leur utilisation présente plusieurs avantages évidents.

Avant tout, il s’agit d’un choix écologique. Issus de résidus, les granulés résultent d’une forme de recyclage. De plus, ils sont produits en France dans un cadre réglementé et respectueux de la nature. Ils ont donc un indice carbone quasi neutre.

De même, brûler des granulés n’engendre pas de pollution intérieure; leur combustion dégage moins de polluants atmosphériques que des bûches. Les pellets sont ainsi une solution écologique et confortable propre pour cuisiner.

De plus, le recours aux granulés comme combustible permet de faire d’intéressantes économies par rapport aux cuisinières classiques. Ils ne coûtent pas cher et l’approvisionnement s’effectue assez facilement. Leur fort pouvoir calorifique permet, par ailleurs, de dégager beaucoup de chaleur avec de faibles quantités. Ce qui en fait une excellente source de chaleur.

Les avantages liés au fonctionnement des cuisinières à granulés

En plus des avantages en rapport avec leur combustible, les cuisinières à granulés offrent d’autres avantages spécifiques :

Des cuisinières, mais pas que

En plus de leur fonction initiale de cuisson des aliments, ces cuisinières servent également pour le chauffage intérieur et même pour l’eau chaude sanitaire, en fonction du modèle concerné. Un moyen de faire encore plus d’économies !

Facile à utiliser et à entretenir

Le fonctionnement d’une cuisinière à granulés est largement automatisé. Hormis l’approvisionnement en pellets, il n’y a pratiquement rien à faire. Idem pour l’entretien, qui se limite essentiellement au vidage du tiroir à cendres et à quelques coups de chiffons pour le nettoyage de la vitre. Bien entendu, on n’oublie pas également le ramonage de la fumisterie une fois tous les 6 mois

Des aides pour le financement

Comme les poêles à granulés, les cuisines à pellets sont éligibles à divers dispositifs du gouvernement pour l’aide au financement. Il s’agit notamment du CITE et de la Prime « Coup de pouce Chauffage et/ou Isolation ».

Quels sont les inconvénients d’une cuisinière à granulés ?

Malheureusement, la cuisinière à granulés n’est pas parfaite. Quelques éléments peuvent en effet freiner son adoption par tous.

Un prix de revient élevé

En fonction du modèle, il faut compter entre 1 800 et 8 000 euros pour l’achat d’une cuisinière à granulés. A cela, il faut ajouter, le coût de la pose et l’installation de la fumisterie. Même avec les aides de l’Etat, cela reste un investissement conséquent ;

Le bruit

Les cuisinières de ce type sont plus bruyantes que leurs homologues alimentées par d’autres énergies. Il est néanmoins possible d’atténuer cette nuisance en optant pour un système avec aspiration.

Sachez par ailleurs que les pellets peuvent vite s’humidifier et devenir inefficaces s’ils ne sont pas stockés dans un espace adapté. Il est donc important de faire attention à les conserver dans un espace sec.

Lire aussi : Rice cooker : Comparatif des meilleurs de l’année