Quelle est la différence entre un huissier et une société de recouvrement ?

La-Tour-Genoise.com » Administratif » Quelle est la différence entre un huissier et une société de recouvrement ?

Différence entre huissier et société de recouvrement : Connaître la différence

Plutôt que de vous donner une définition simple et basique des deux professions, comme vous pourrez en trouver sur le premier dictionnaire venu, nous allons plutôt voir en quoi consiste leurs activités et dans quels cas, vous devez faire appel à l’un ou à l’autre.

Quand faire appel à un huissier ?

Il s’agit d’un officier du ministère de la Justice. La formation pour exercer ce métier est relativement longue, puisqu’il doit :

  • Être titulaire d’un Master 1 en droit ou en science juridique
  • Avoir effectué un stage de deux années dans une étude d’un huissier de justice
  • Passer un examen professionnel, particulièrement difficile, puisqu’il y a seulement 25 % de réussite.

Il va intervenir dans de très nombreux domaines, mais son cœur de métier va être de remettre les convocations et d’exécuter les différentes décisions de justice. Par exemple, il va délivrer en main propre les assignations en justice ou signifier les jugements à la personne concernée. Il sera également chargé des procédures de saisie et d’expulsion.

Une autre compétence, plus méconnue de ce métier, est d’avoir la possibilité de mettre en place une vente aux enchères de biens, pour le compte d’une personne. Aussi, si vous organisez un jeu concours, vous pouvez très bien déposer le règlement chez un huissier.

Vous le voyez, un huissier ne se limite pas au recouvrement de créances et aux constats. Enfin, il faut savoir que tout le monde a la possibilité de faire appel à un huissier et pas uniquement la justice et l’État.

Quand faire appel à une société de recouvrement ?

Il s’agit cette fois d’une société qui va être chargée du recouvrement de créances, en cas de retard de paiements, mais aussi en cas d’impayés. La société lésée va alors mandater une société dans le but de contacter le débiteur et d’obtenir son dû. Attention, il ne s’agit en aucun cas d’une injonction judiciaire. Pour autant, la société de recouvrement a de multiples outils à sa disposition, pour que le débiteur verse la somme d’argent qu’il doit à l’entreprise.

 

La plus simple et la plus rapide est d’envoyer un courrier recommandé à l’adresse de la personne, car elle porte souvent ses fruits. Ce courrier va alors lui notifier le montant qui lui reste à régler et l’inviter à contacter la société de créances au plus vite. Dans le même temps, des appels peuvent être mis en place pour établir un dialogue et comprendre pourquoi cette somme n’a pas pu être réglée dans les temps. Le cas échéant, la société pourra mettre en place un échéancier, afin de permettre au débiteur de pouvoir s’acquitter de sa dette.

 

Si malgré plusieurs relances, la personne ne paie toujours pas, la société de recouvrement de créances a alors la possibilité de saisir la justice ou de faire appel à un huissier. Le juge chargé de l’affaire va alors statuer et délivrer un titre exécutoire, qui devra être remis en main propre à la personne concernée. Ces méthodes sont, la plupart du temps, réservées aux grosses sommes d’argent. Bien entendu, et fort heureusement la personne aura réglé ses factures avant d’en arriver là.