Quelle plante est un fludifiant sanguin ?

La-Tour-Genoise.com » Santé » Quelle plante est un fludifiant sanguin ?

Il existe de nombreuses plantes et arbustes qui permettent de fluidifier le sang. Celles-ci renforcent aussi les vaisseaux sanguins et apportent un bénéfice nutritionnel à l’organisme. Elles sont pour la plupart très faciles à trouver. Voici six plantes d’entre elles qui constituent chacune le fluidifiant sanguin parfait !

Le mélilot

Encore appelé petit trèfle jaune ou luzerne bâtarde, le mélilot est très présent en Europe. Il a des fleurs de couleurs jaunes sous forme de grappes qui poussent de mai à septembre dans les pâturages.

Le mélilot fait partie des plantes fluidifiant sanguin. Il possède un anticoagulant naturel appelé la coumarine qui fluidifie le sang et des flavonoïdes qui protègent les vaisseaux sanguins. Outre ces précédentes vertus, la plante est également antispasmodique et diurétique.

Par ailleurs, ses fleurs sont utilisées dans le cosmétique. Ces dernières interviennent dans la fabrication des crèmes pour soin de visage. De même, en raison de leur concentration en compléments nutritionnels, elles servent à la préparation de tisanes.

La vigne rouge

La vigne rouge est une plante connue pour ses propriétés bénéfiques sur les problèmes circulatoires. On la retrouve dans les régions méditerranéennes.

Ses feuilles de couleur rouge contiennent des polyphénols, des flavonoïdes et des compléments nutritionnels. Ces éléments confèrent à la plante, des propriétés vasoconstrictrices et antioxydantes permettant lorsqu’elle est prise en infusion, d’améliorer le pouvoir résistant des capillaires veineux. La vigne rouge réduit aussi la perméabilité de ces capillaires veineux.

Malgré ces vertus, cette plante reste interdite aux femmes enceintes de même qu’aux personnes qui prennent des anticoagulants.

L’hamamélis

Encore appelée noisetier de la sorcière, la plante provient des États-Unis d’Amérique. Autrefois, les bois de l’hamamélis étaient utilisés par les Indiens pour la divination. La plante, elle, sert de remède pour soulager les brûlures. Elle est riche en tannins qui :

  • améliorent la résistance des parois des vaisseaux capillaires ;
  • fortifient le retour veineux et bonifient la perméabilité des vaisseaux capillaires ;
  • resserrent les mailles des tissus veineux.

Généralement, la plante est présente chez les herboristes sous forme de feuilles sèches. Elle est principalement utilisée en infusion.

Le marronnier d’Inde

Le marronnier d’Inde est une plante très utilisée comme ornement dans les jardins et les parcs. Elle est riche en coumarine, exactement comme le mélilot qui est aussi un fluidifiant naturel du sang. La plante apporte également du tonus aux veines sanguines. Vous pouvez, sans consommer les feuilles, utiliser l’écorce et bénéficier de ces mêmes vertus.

Le marronnier d’Inde est utilisé également pour prévenir les œdèmes en raison de ses propriétés décongestionnantes. Vous pouvez aussi l’utiliser pour apaiser les douleurs provoquées par une quelconque inflammation veineuse. Le marronnier d’Inde a un goût amer lorsqu’il est utilisé en infusion.

Le noisetier et le cassis

Le noisetier est une plante aux multiples vertus. Ses feuilles riches en proanthocyanidols et en myricitrine sont vasoconstrictrices et sont utiles pour lutter contre les agressions du système nerveux. Si vous souffrez de jambes lourdes, le noisetier pourra vous aider à améliorer votre circulation veineuse. La plante peut également être utilisée pour lutter contre les dermatoses en raison de son pouvoir anti-inflammatoire et cicatrisant.

Parfois, le noisetier sert aussi à guérir de la diarrhée, de même que les pathologies urinaires telles que la cystite.

Le cassis, en raison de sa richesse en tannins, en vitamines P et en flavonoïdes est une plante qui protège les capillaires sanguins. Cependant, elle rend également le sang plus fluide. Elle peut renforcer aussi l’action de la vitamine C sur la santé.