Participer à une course de moto : comment se préparer ?

La-tour-genoise.com » Auto » Moto » Participer à une course de moto : comment se préparer ?

Toute compétition nécessite des temps de préparation. En ce qui concerne la course à moto, elle est une discipline sportive très intense qui demande beaucoup plus d’effort. Si dans les autres sports l’athlète doit uniquement compter sur ses capacités physiques, les préparations prennent en compte plus d’aspects dans cette discipline. En plus de former son corps, le pilote doit également choisir et préparer valablement sa moto.

Commencer sa préparation au bon moment

Tout commence par le temps consacré par le compétiteur pour se faire former. Même si l’entraînement est intense, il y a de fortes chances pour que la compétition soit un échec quand le temps manque. C’est un concours où les membres du jury cherchent les meilleurs. Le mieux serait de s’y mettre tôt pour se rassurer d’être dans les normes. En tant que compétiteur, vos séances de préparations doivent commencer environ 6 mois à l’avance si vous êtes débutant.

Plus le temps de préparation est élevé, mieux vous avez le temps d’explorer toutes les pistes. Vous aurez le temps de vous investir dans vos différentes lacunes et d’éliminer les tares qui pourraient vous pénaliser. Pendant cette période, vous devez pouvoir essayer la piste de compétition et savoir la moto avec laquelle vous devez conduire. Habituez-vous surtout à la conduite de votre moto quelques semaines avant la course.

Bien choisir sa moto de course

Cette question revient le plus souvent chez les débutants qui participent pour la première fois à une course. Les professionnels savent déjà à quoi s’en tenir et connaissent leur capacité à rouler telle ou telle moto. Tester vos limites est ce qui est recherché, mais vous avez la possibilité de choisir la moto qui vous convient.

À chaque compétition est destiné un type de moto spécifique. Le choix de la moto se fait aussi en fonction de la piste à cause des paramètres de déviation et de freinage qui sont à prendre en compte. Voyez avec votre staff et ne choisissez que l’engin que vous maîtrisez le plus. Le reste des réglages se fera par votre équipe technique.

Tenir compte des préparations physiques

Conduire une moto, qu’il s’agisse d’un cross ou d’un grand prix, nécessite de l’endurance. Votre corps a besoin de s’habituer à une certaine pression pour arriver à tenir et à répondre aux exigences de la course. Travaillez vos biceps dans les salles de gym et apprenez à tenir le guidon dans les zones tumultueuses. Donnez à votre épaule l’occasion de s’exercer à des mouvements intenses avant la compétition.

Marchez beaucoup plus et faites de temps à autre des mouvements de génuflexion ou des rotations avec votre cheville. Sur la moto, concentrez-vous beaucoup plus sur la position idéale à adopter. Apprenez à contrôler votre poids dans les virages, lors des freinages et des accélérations. Le poids repose plus sur l’avant du corps et les bras tendus sont légèrement pliés.

Réussir son départ de course

Au lancement de la compétition, toutes les motos démarrent simultanément avec des vrombissements assourdissants. Si vous perdez le contrôle à cette étape, vous risquez de vous retrouver très vite au sol. Ne cherchez pas à bousculer des lignes pour le début, mais retrouvez d’abord votre équilibre. Pour y arriver facilement, faites des simulations de course avec votre staff afin de vous habituer à cette ambiance.

Adopter un régime alimentaire adapté

Nombreux sont les compétiteurs qui ne trouvent pas l’importance de suivre un régime alimentaire avant la course. Cependant, les études ont prouvé qu’une alimentation saine et équilibrée donne plus du tonus au compétiteur. Rapprochez-vous d’un nutritionniste pour savoir réellement le type d’aliment qui vous convient. Généralement, les régimes se font quelques jours avant la compétition. Il n’y a donc pas lieu de stresser.

Prendre les bonnes dispositions le jour de la compétition

Levez-vous très tôt pour préparer tout le matériel nécessaire. Vos lunettes, vos chaussures, votre combinaison de course et vos accessoires de protection doivent être prêts. Mettez tout ce dont vous aurez besoin dans votre sac et habillez-vous convenablement. Évitez le retard à tout prix pour ne pas supporter une pression supplémentaire.

Gérer le stress le jour de la compétition

Riez avec vos amis et discutez normalement avec votre staff pour vérifier les derniers réglages. Détendez-vous tout en restant concentré sur la course qui aura lieu dans quelques heures. Néanmoins, pour 5 ou 10 minutes avant la compétition, mettez-vous en retrait pour mieux vous focaliser. Souvenez-vous de toutes les techniques apprises et visionnez la piste comme votre lieu d’entraînement habituel.

Enfin, soyez décontracté et dites-vous que vous pouvez y arriver. Donnez le meilleur de vous-même et n’oubliez surtout pas les techniques à adopter en fonction de chaque situation.