Rachat de crédits : la solution pour des finances plus saines

La-Tour-Genoise.com » Finance et banque » Rachat de crédits : la solution pour des finances plus saines

Nous sommes de plus en plus nombreux à multiplier les crédits à différentes fins : les études des enfants, les voyages, des travaux, une voiture… Mais s’il est relativement facile d’obtenir individuellement ces prêts, la charge que représente leur remboursement peut vite conduire au bord du gouffre financier. Dans ces cas-là, il y a une solution pour éviter le surendettement et ses conséquences désastreuses : le rachat de crédits !

Qu’est-ce que le rachat de crédits ?

Également appelé regroupement de crédits, le rachat de crédits est une opération qui consiste à fusionner plusieurs dettes en une seule. Ce regroupement s’accompagne d’un rallongement de la durée de remboursement et d’une renégociation des taux d’intérêt. Résultat : le bénéficiaire paie une mensualité unique moins élevée que la somme de ses précédents engagements.

Cette restructuration de dettes permet au bénéficiaire de faire face plus sereinement à ses engagements financiers et d’éviter le surendettement.

En fonction de la nature des prêts concernés par l’opération, on distingue : le rachat de crédits consommation et le rachat de crédits consommation et immobilier.

rachat de crédits

Le regroupement de crédits consommation

Comme son nom l’indique, ce type d’opération concerne uniquement les crédits conso (dettes éventuelles, crédit auto, prêts personnels…). Il peut également prendre en compte les prêts immobiliers, à condition que ces derniers représentent moins de 60 % de la dette totale à regrouper.

Le rachat de crédits conso et immobilier

Ici, le service regroupe à la fois les crédits à la consommation et les prêts immobiliers dont le montant représente plus de 60 % du crédit total à regrouper. Si vous souhaitez réduire votre dette grâce à cette solution, un rachat de crédits avec Sofinco est la solution idéale.

Comment fonctionne le rachat de crédits ?

Le principe de la restructuration de dettes est relativement simple. Pour en bénéficier, il suffit de s’adresser à une enseigne spécialisée différente de celles ayant accordé les crédits à regrouper.

Celle-ci se charge alors de négocier le rachat de vos encours de crédits auprès de vos différents créanciers. Un nouveau contrat unique, avec des conditions de remboursement plus souples, vous est ensuite proposé.

Dans la pratique, vous devez d’abord effectuer une demande de rachat de crédits auprès d’une institution compétente (courtier ou banque). Cette dernière se chargera alors d’évaluer votre dette en totalisant les sommes de vos crédits en cours :

  • Prêts personnels ;
  • Découverts bancaires ;
  • Crédits auto ;
  • Crédits renouvelables ;
  • Dettes professionnelles ;
  • Emprunts immobiliers.

Votre capacité de remboursement et votre taux d’endettement sont ensuite analysés afin d’évaluer votre solvabilité. Après une étude minutieuse, l’établissement peut décider ou non de racheter vos crédits. Si vous obtenez un avis favorable, une offre détaillée vous est soumise.

Quelles sont les conditions pour bénéficier d’un rachat de crédit ?

Le rachat de prêts est accessible à tous, quels que soient le profil et le statut professionnel. Cependant, certains critères sont naturellement pris en compte avant un avis positif. Il s’agit notamment de :

  • La solvabilité ;
  • L’âge ;
  • Le comportement bancaire ;
  • Les types de crédits à racheter ;
  • La fourniture des justificatifs et la disposition de garantie.

Afin d’évaluer rapidement votre éligibilité à cette solution, n’hésitez pas à vous servir d’un simulateur de rachat de crédits en ligne.

Quels sont les éventuels motifs de refus d’un rachat de crédits ?

Le rachat de crédits n’est pas envisageable pour les personnes inscrites au Fichier des incidents de paiement de crédits aux particuliers (FICP). De même, la plupart des organismes spécialisés opposent également un refus pour les demandes formulées par les débiteurs inscrits au Fichier central des chèques (FCC).

Enfin, un taux d’endettement trop élevé, une instabilité professionnelle et des revenus mensuels vraiment insuffisants peuvent motiver un refus à une demande de regroupement de crédits.

Lire aussi : Comment devenir trader indépendant ?