A qui recourir pour avoir un fonds de roulement ?

La-tour-genoise.com » Administratif » A qui recourir pour avoir un fonds de roulement ?

Le besoin en fonds de roulement est en général financé par la trésorerie de l’entreprise. Cependant, il peut arriver des situations ou les fonds ne sont pas assez suffisants pour assurer la continuité des activités, d’où le recours à des solutions intermédiaires pour sortir de l’impasse. L’entreprise a alors le choix entre le découvert bancaire ou les facilités de caisse, l’affacturage ou le crédit professionnel. Toutes ces solutions peuvent être négociées auprès de la banque habituelle ou d’autres institutions de crédit.

Principe du besoin en fonds de roulement (BFR)

Le besoin en fonds de roulement (BFR) est un ratio qui permet d’apprécier les ressources dont l’entreprise dispose pour financer son exploitation à moyen et long terme. Il est encore appelé fonds de roulement net global (FRNG).

Il peut arriver que l’entreprise soit confrontée à une difficulté financière de façon ponctuelle. Une entreprise qui achète des matières premières en vue de leur transformation doit tenir compte des délais fournisseurs et client dans son cycle d’exploitation. Ces décalages peuvent s’étendre sur des mois, et dans certaines entreprises, le décalage peut être incompressible. L’entreprise peut négocier des délais supplémentaires auprès des fournisseurs, mais le retard de règlement des clients ou un besoin financier urgent peut entraîner des difficultés financières.

Plutôt que d’avoir à gérer un compte bancaire professionnel nul, l’entreprise peut solliciter un découvert ou recourir à un crédit professionnel auprès de sa banque habituelle ou d’autres institutions financières. Cela lui permettra d’assurer le besoin en fonds de roulement et de faire face aux dépenses liées à l’exploitation : achat de nouveau matériel, recrutement, développement des activités, etc. Elle peut aussi recourir à d’autres moyens pour éviter des trous de trésorerie en cours d’exploitation

Le découvert bancaire ou les facilités de caisse

Le découvert bancaire est une simple tolérance de la banque qui accepte de financer à titre exceptionnel des paiements alors que le compte de l’entreprise est vide. Lorsque le découvert a lieu avec l’accord préalable de la banque, on parle de facilités de caisse. La facilité de caisse porte sur des montants relativement faibles qui correspondent à la somme exacte dont l’entreprise a besoin dans l’immédiat. Elle est souvent accordée aux entreprises en difficultés pour les aider à régler leur problème de trésorier en attendant que leur situation soit régularisée.

Le découvert bancaire correspond à une convention entre la banque et l’entreprise au moment de la signature du contrat. Son montant et son délai de remboursement sont connus à l’avance et l’entreprise ne peut pas aller au-delà des limites autorisées. Le découvert est considéré comme un prêt, car il a un coût et le défaut de remboursement peut entraîner les mêmes conséquences que celles d’un prêt normal.

L’affacturage

L’affacturage consiste à obtenir une avance sur les factures des clients. C’est généralement la meilleure solution à court terme qui permet à l’entreprise d’éviter le problème de trésorerie. Cependant, si le besoin est récurrent, l’affacturage peut coûter cher. Il est impératif alors de trouver une solution pérenne qui permet de rééquilibrer la situation financière et lui permettre d’assurer la continuité de l’exploitation sur le long terme.

Il est souhaitable que l’entreprise anticipe son besoin en fonds de roulement, ce qui la mettra en position de force pour négocier les meilleures conditions de prêt. Cela lui permettra également d’obtenir rapidement un financement, car la démarche est souvent difficile lorsque la situation financière est dégradée.

Dans les cas pareils, le prêt professionnel est la meilleure solution qui s’offre à l’entreprise pour avoir un fonds de roulement.

Le prêt professionnel

Le prêt professionnel permet de réaliser des investissements ou de financer le cycle d’exploitation. C’est une solution souple et durable qui s’adapte aux entreprises confrontées aux problèmes de trésorerie. Le prêt professionnel est accordé à tout type d’entreprise ou personne physique ayant une activité professionnelle pour lui permettre de financer ses projets. Ce type de prêt est la meilleure option qui évite à l'entreprise d'avoir une trésorerie négative et de devoir supporter des frais financiers occasionnés par les découverts et les facilités de caisse. Grâce à cette solution, l'entreprise dispose de liquidités suffisantes pour fonctionner normalement.

Le prêt professionnel tout comme l’affacturage ou les facilités de caisse peut être négocié auprès de sa banque habituelle. On peut aussi se tourner vers d’autres institutions financières et de crédit. Il faudra en avance étudier les conditions de chaque établissement pour choisir le mieux adapté.