Comment augmenter les performances de son chauffage ?

La-tour-genoise.com » Maison » Chauffage » Comment augmenter les performances de son chauffage ?

Lorsque les températures sont basses, le système de chauffage devient un équipement incontournable. Toute la famille est heureuse quand il fonctionne bien. Cependant, il peut arriver que le dispositif ne réponde pas convenablement à vos attentes. Quand c’est le cas, il ne sert à rien de paniquer. Vous pouvez augmenter les performances de votre chauffage par des gestes simples.

Utilisez la bonne température d’eau

Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, augmenter la température de l’eau à l’entrée du système n’est pas une bonne idée. En effet, plus celle-ci est élevée, moins efficace se révélera le rendement de l’installation. Le meilleur réflexe est de réduire la température d’entrée d’environ 1 °C. Cela vous épargnera une déperdition thermique de 3 % dans la tuyauterie. Pour mettre en pratique cette astuce, vous devez procéder à l’achat d’une sonde extérieure. En l’installant sur votre chaudière, les variations de la température se feront automatiquement.

Limitez les hausses de débits

Si vous possédez une chaudière à condensation, il est conseillé d’éviter au maximum les surdébits sur l’appareil. Les conséquences sont visibles sur le rendement de toutes les chaudières, mais encore plus sur ce type. En effet, une température de retour des circuits en entrée du dispositif trop élevée aura des conséquences sur sa capacité de condensation. Ses performances se verront réduites de 20 %. Pour cela, il est indispensable de limiter les dégâts en minimisant cette température. Elle doit être plus faible que celle de rosée des combustibles, soit :

  • 59 °C s’il s’agit du gaz naturel ;
  • 54 °C pour le propane ;
  • 52 °C si on est en présence du fioul domestique.

Lors de l’installation, vous devez organiser les circuits en fonction des zones desservies. Il faudra aussi réguler la température en fonction de chaque émetteur.

Évitez l’accumulation des tartres

La présence d’un petit millimètre de tartre dans votre tuyauterie suffit pour provoquer une baisse de performance au niveau du radiateur. Cela cause aussi une augmentation de 9 % de la consommation énergétique. Il est donc préférable de prendre les précautions nécessaires pour ne pas s’exposer à des dépenses inutiles. Ainsi, vous pouvez utiliser les produits de détartrage dans l’eau d’alimentation pour éviter l’entartrage du système. Un traitement peut se révéler efficace sur plusieurs années dans un système fermé, vous n’avez donc pas besoin d’un renouvellement annuel.

Par ailleurs, il existe d’autres méthodes pour lutter contre l’entartage et pour augmenter les performances du chauffage. Il s’agit du recours aux détartreurs magnétiques. Ils sont à positionner à l’entrée des tuyaux d’arrivée d’eau.

Éliminez la boue

La présence de boue dans le système de chauffage est généralement due à des microalgues présentes dans l’eau. Elle peut également provenir des résidus de corrosion du métal, mais aussi des tartres. L’embouage peut provoquer une baisse de performances de la chaudière et de toute l’installation. Pour cela, il suffit de procéder à un nettoyage périodique du dispositif et de toute l’installation. Vous pouvez aussi utiliser des inhibiteurs de boue pour prévenir l’accumulation de la boue dans l’eau.

Par ailleurs, l’usage des procédés d’électrolytes se révèle généralement très efficace. En outre, notez qu’avec des circuits en cuivre, les risques d’accumulation de la boue sont très réduits. De plus, la durée de vie de la chaudière est rallongée avec une exonération des frais d’entretien.

Réalisez des travaux de rénovation énergétiques

Si votre maison n’est pas bien isolée, le rendement de votre chauffage sera toujours mauvais. De plus, vous dépenserez une fortune dans les factures d’électricité. Dans ce cas, vous allez augmenter sans arrêt le thermostat, mais en vain, car la solution se trouve ailleurs. En effet, une maison mal isolée fonctionne comme un filet à grandes mailles. Elle est incapable de garder la chaleur, car celle-ci s’échappe par les murs, les combles et les fenêtres. Cela fera augmenter inévitablement les dépenses en énergie pour un rendement médiocre.

Pour éviter cela, un Diagnostic de Performance énergétique (DPE) s’avère indispensable. Ainsi, en fonction du bilan établi, vous connaîtrez les zones à traiter, mais aussi comment effectuer l’isolation du logement entier. Cela se fera en fonction de vos habitudes d’utilisation pour limiter les frais et avoir de bonnes performances.

Utilisez les réflecteurs de chaleur

Vous pouvez optimiser l’efficacité de votre système de chauffage en lui apportant une aide extérieure. Il s’agit des réflecteurs de chaleur qui sont dotés d’un isolant recouvert d’une feuille d’aluminium. Ils sont installés derrière le radiateur et ont pour fonction de renvoyer la chaleur produite dans la pièce. Par ailleurs, il faut noter qu’un entretien annuel du chauffage peut s’avérer utile. De plus, pensez à purger le dispositif une fois par an en éliminant l’air qui empêche la chaleur de se diffuser convenablement.